vendredi, août 11, 2006

Hervé Le Grand, une énergie durable

Revu hier par hasard Hervé LE GRAND, que j’ai connu dans un contexte professionnel sans jamais travailler directement avec lui.
Hervé est un passionné total qui a un domaine de prédilection auquel il va sans nul doute consacrer sa vie : le développement durable.
Incollable (et intarissable) tant sur la culture du coton et ses ravages, que sur les riques de l’usage de produits à base de tensio-actifs pétrochimiques dans les produits lessiviels, Hervé a l’obsession d’une chose : passer maintenant de la théorie à la pratique. Qu’après une phase d’information, de sensibilisation, nous agissions enfin au quotidien pour sauver notre planète.
A cet effet, Hervé a créée un site web : Creersansdetruire.org, et n’hésite pas à interpeller les politiques autant que les entrepreneurs pour que les choses avancent.
Je reste étourdi devant l’énergie qu’il déploie autant que par le gigantisme de la tâche à accomplir. Il peut passer 45 mn à parler avec vous pour vous convaincre d'un point de détail (un détail...qui ne l'est pas, bien sûr).
A mon avis, la difficulté dans tout cela, c’est de faire changer les consciences sans paraître moralisateur ni culpabilisant, car dans ce cas il risquerait bien de passer pour un emmerdeur ou un rêveur.
Et moi, j’essaie de changer mon attitude ? Oui, un peu, mais concrètement, je vois - pardon Hervé - que ce n’est pas si simple.
Share/Save/Bookmark

3 commentaires:

Hervé le Grand a dit…

Bonjour Eric,
Bonjour à toutes et tous,
Je suis très heureux de lire un message aussi élogieux que je souhaiterai illustrer juste d'un mot car Eric a été très clair sur son appréciation à ce sujet : Le mérite ne me revient pas ! Il revient à tous ceux qui m'ont fait et continu à me faire confiance pour parvenir à assainir l'économie occidentale et je dois dire, sans flagornerie aucune, que dans les grandes entreprises, les grands groupes qu’ils soient public ou privé, l'air du temps est au changement, d'autant qu'il est porté par de plus en plus de monde.
Pour dire plus, pour m’être aventuré sur nombre de terrains, j’ai pu constater que la pertinence d'une question suffit à réveiller la conscience pour faire autre chose que consommer à l'aveugle. Je n’y suis donc pour quasiment rien car j’initie juste pour que chacun puisse réagir et agir en fonction de son perçu. D’ailleurs, je dirai que, ce qui est extraordinaire, c'est la formidable propension que nous avons tous à agir positivement à partir du moment où nous avons été informé.
C’est pourquoi, je suis honoré d'un tel compliment tout en le ré-adressant à l’auteur et à tant d’autres, tout ceux qui ont aussi la force de croire que rien n'est fini, et que tout est à faire; que chaque membre d'une espèce est notre égale et ce quel que soit l'ordre à laquelle elle appartient elle doit être protégée et choyée. Pour résumer, nous devons tous défendre la vie et ce partout où elle se trouve.

Reste en un mot, pour répondre à la sempiternelle question "comment ?" : En m'étant un point d'honneur à acheter en respectant les règles les trois environnements (naturel, social et économique). En effet, le hasard n’a pas sa place dans les tragédies actuelles et d’ailleurs j’adresserai ces quelques mots à ceux qui n’ont pas les scrupules que nous pouvons avoir, en leur précisant bien qu’ils verront à leur dépens, que nulle personne, aussi riche soit-elle, ne peut combattre une Nature en fureur.
Je vois de ces gens du tertiaire, des agriculteurs aussi, des fonctionnaires, des boulangers, des financiers, des industriels, des commerçants… aujourd’hui totalement déconnectés de la réalité, pensant à tort trouver refuge dans des tâches diverses et variées, ayant des comportements de professionnels et de consommateurs totalement irresponsables, tout en craignant pour l’avenir car de nombreuses informations leurs parviennent, créant et nourrissant chez eux la peur. Le pessimisme et l’abandon les ont atteints et font maintenant grandir le chaos dans leur esprit !
Faut-il vraiment en rester là ? Non ! Mais pour y parvenir il faut coûte que coûte changer d’attitude.
En effet, avoir confiance en l’avenir s’acquière de raison avec un pratique respectueuse des trois environnements. Etre riche, posséder beaucoup, être flatté ne permettra pas de taire cette peur insidieuse qui s’invite régulièrement sans laisser de repos et qui fini par lézarder les plus durs, les plus hargneux, les plus sans-gênes, les plus orgueilleux (de cet orgueil qui conseille si mal) avant de les mettre à terre lamentablement.

Ce n’est pas un discours, ni du prosélytisme, c’est simplement une réalité que nous pouvons tous observer, lire, entendre autour de nous. Reste que, comme nombre d’entre nous, je ne l’accepte pas, et promeus le passage de la théorie à la pratique au rang d’une réalité possible au bénéfice de toute et tous.
Pour vous dire à quel point j’entends agir dans ce sens, j’ai écrit un livre en 2000 avec pour titre « Aut nunquam tentes aut perfice ; de l’équilibre en particulier ». Cette citation latine veut simplement dire : N’essaye rien ou va jusqu’au bout ! Entendez par là que pour ce qui me concerne, j’entends agir tous les jours et n’entends pas dériver d’un iota de ma trajectoire. Ceci ne regarde que moi bien sûr mais j’invite tous ceux qui s’interrogent sur l’air du temps, à prendre leurs responsabilités.
Encore merci pour ce mot Eric qui confirme bien ton formidable caractère et bonnes vacances. Respectueusement, Hervé.

Anonyme a dit…

Bonjour et merci Eric de mettre l'accent sur ce formidable travail de fourmi mais oh combien utile que fait Hervé Le Grand. Et d'ailleur, toutes les fourmis qui oeuvrent dans le même sens, cela abouti à des réalisations gigantesques, aussi, quelque soit la taille de notre participation, il est toujours temps de s'y mettre.

Merci bien sûr à Hervé qui a su en quelques lignes redire l'essentiel à ne pas oublier afin que l'idée devienne chaque jour un peu plus concrete : "respecter les règles des trois environnements (naturel, social et économique)".

"Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous empruntons celle de nos enfants"
Faisant en sorte de leur rendre en bon état et si nous pouvons améliorer quelque peu la vie qui est dessus (dans le respect des 3 environnements) alors notre génération sera une grande civilisation !

Amicalement,
Gilles.

Hervé le Grand a dit…

Bonjour Eric et Gilles,
Puisque j'y pense, je suis en train de préparer une lettre à la direction d'Avenance (comme je l'ai fait pour La Redoute, Télé Z et le CMB en cours à propos de transparence des emprunts...) comme je l'avais promis depuis belle lurette.
Pensez-vous qu'Avenance soit la seule entreprise à faire cette prestation au sein de La Poste ?
Si non, auriez-vous le nom de l'entreprise afin que je généralise l'action.
Pour information, je ferai l'action avec le concours de l'ObjectifBIO.
A très bientôt.
Amicalement, Hervé.