mardi, janvier 09, 2007

Changez d'avis sur Lelouch : ça dépote

En 1976, après avoir terminé son dernier film, Claude Lelouch s'est trouvé avec un bobine où restait une dizaine de minutes non utilisées. Sans demander d'autorisation à personne et avec l'aide de quelques-uns de ses collaborateurs, Lelouch décide de tourner une sorte de course à travers les rues de Paris, par un beau matin du mois d'août, profitant ainsi d'une circulation plutôt légère.

Partant de la Porte Dauphine jusqu'à Montmartre, le trajet choisi est un des plus beaux de la capitale : Avenue Foch, Place de l'Etoile, Champs Elysées, Concorde, Louvre, Opéra, Pigalle, Montmartre.

La voiture est une Ferrari 275 GTB, du metteur en scène lui même. Le film dure presque 9 minutes, en pleine vitesse.
Lorsqu'il a présenté le film au public, le metteur en scène a été interrogé pour donner des informations sur qui aurait piloté la voiture. Il a répondu qu'il s'agissait d'un pilote de F-1, mais s'est refusé à révéler son nom. Plus tard, après des investigations, la police parisienne est arrivée à deux noms, Jacques Laffitte et Jacky Ickx.
Fermez les volets, si vous pouvez (la scène a été filmé au petit matin), et mettez bien le son.
Et au passage, comptez les feux rouges grillés et les voies prises à contre-sens.

Remarque : à titre personnel, je suis totalement opposé à la beauffitude consistant à glorifier la puissance des véhicules, faire l'apologie de la vitesse comme les machos du volant le font. L'exercice qui m'intéresse ici est l'exercice de style d'un cinéaste. Je suis bien persuadé qu'il serait impossible de reproduire l'exercice aujourd'hui sans mettre gravement en danger la vie d'autrui.


Share/Save/Bookmark

1 commentaire:

MavelBrisette a dit…

Et bien merci, Eric...
Grâce à toi, J'ai tourné en boucle dans mon vieux Paris à une vitesse très inhabituelle...

En tout cas, sur Youtube, les pages de commentaires explosent à propos de ce film... On y trouve de tout :
Les habituels donneurs de leçons de morale, les chipoteurs en tout genre sur l'authenticité du tournage, et sans doute quelques paquets de beaufs de la vitesse.

Alors que faut-il en penser ?...
Ben, en ce qui me concerne, rien...

Moi qui n'ai jamais conduit qu'en vélo dans Paris, j'ai tout de même laissé mon petit commentaire là bas...
et puis chez toi !

Plus on est de fous :))...