mardi, mars 06, 2007

Hurghada, nous voilà (de retour)


J'aurais mauvaise grâce de faire la fine bouche après avoir passé une semaine à Hurghada (Egypte). Nous étions au bord de la mer Rouge, dans un grand complexe hôtelier, surtout fréquenté par des allemands. Il y avait également quelques russes (fric clinquant, bonne éducation à revoir). En tout, 1500 vacanciers, vous imaginez ? J'avoue été un peu surpris par le gigantisme du lieu.
Et nous quelques français (200, peut-être) avec notre propre équipe d'animation (Lookea, du voyagiste Look) qui s'échinait à proposer animations ou spectacles un peu cheap, mais avec une bonne volonté peu contestable. "Les bronzés 4", quoi.
J'en veux un peu à Look, car cet aspect (usine à touristes allemands) n'était guère évoqué dans le catalogue, ni les horaires des charters, en pleine nuit (sympa avec des enfants).

Les buffets étaient bons, mais la formule "All Inclusive" est perverse : regardez ces gens qui vont en permanence se servir une gorgée de pepsi ou 7up dans un verre en plastique, renouvelé à chaque fois. Ces amoncellements de gobelets dans la poubelle, dont la durée de vie n'aura été que de quelques secondes, le temps d'un gorgée... Aujourd'hui, tout ceci me choque.

Regardons maintenant l'aspect le plus connu d'Hurghada : la Mer Rouge et ses fonds merveilleux. Les environs immédiats d'Hurghada sont moins poissonneux aujourd"hui, à cause de la valse incessante des bateaux de plongeurs, et aussi de l'indélicatesse des entrepreneurs qui bétonnent la côte et n'hésitent pas à prendre la mer pour une décharge.




Aussi, nous sommes partis beaucoup plus loin vers l'îlot sauvage de Tobia pour faire du "snorkelling" : avec un simple masque et un tuba (et des palmes au pieds), en restant en surface, la vue des coraux et de la faune sous-marine est tout simplement merveilleuse. C'est un moment inoubliable. Rien que pour ça, je garderai un bon souvenir du séjour, même si la prochaine fois, j'opterai pour un environnement touristique à taille plus humaine.


Share/Save/Bookmark

1 commentaire:

Emmanuelle a dit…

pas complètement satisfaits donc, mais avec de beaux souvenirs, c'est le principal... c'est moi aussi le genre d'endroits me déplaisant particulièrement (c'est même l'antipode de ce que j'aime !!). Bon retour parmi nous...