vendredi, octobre 03, 2008

Réseautage professionnel 2.0



Ce soir, la lecture de cet article sur la lutte entre Viadeo et Linkedin sur le marché français me rappelle cette question qu'un ami m'a posé il y a quelques jours :

- Eric, j'ai vu que tu étais inscrit sur Viadéo et Linkedin.
Mais ... qu'est-ce que ça t'apporte au juste ?

A dire vrai, j'ai été très longtemps sceptique sur ces sites de réseautage professionnel. Au départ, un ami en recherche d'emploi - très amateur de "réseau" - m'avait poussé à m'inscrire pour constituer mon propre réseau. Ne cherchant pas d'emploi, je n'en voyais pas d'intérêt.
Si c'est encore pour être "fiché" sur un site de plus...


Petit à petit, j'ai compris plusieurs choses :

1) d'abord ces sites me permettent de retrouver des personnes perdues de vue de manière assez naturelle. Non seulement de les recontacter une première fois, mais également de suivre automatiquement les modifications de leur CV : par exemple une autre orientation professionnelle ou tout simplement une nouvelle adresse e-mail. Et ceci passivement, sans les déranger. Appréciable, non ?

2) Ensuite, ils me permettent potentiellement de contacter des milliers de personnes que je ne connais pas aujourd'hui, mais avec qui j'ai un(e) ami(e) en commun. Comment savoir que nous connaissons tous les 2 la même personne sans ce type d'outil ? Impossible de s'en apercevoir, sauf énorme coup de bol. Or, ce point est très important car la cooptation induit automatiquement un a priori de confiance.

3) Enfin, sur le plus long terme, je ne sais ce que l'avenir me réserve. J'ai souvent lu que c'est lorsqu'on a besoin de son réseau (en cas de difficultés) qu'on s'aperçoit combien on ne l'a pas assez "entretenu". Oh, non, je vous assure que je ne suis pas un opportuniste, cultivant des amitiés bassement intéressées. Ce n'est pas ça ! En fait, je n'ai pas d'ambition particulière de construire un réseau pour le plaisir, mais je suis obligé de reconnaître que l'on perd de vue ses connaissances très rapidement (et je n'ai guère de goût pour le téléphone).

Aujourd'hui, j'ai une cinquantaine de contacts sur chacun de ces 2 sites. Ce qui est drôle, c'est que ce sont en général des contacts différents, les personnes inscrites à la fois sur les 2 sites étant relativement rares.
Share/Save/Bookmark

2 commentaires:

Emmanuelle a dit…

ton article m'a motivée pour prendre le temps de remettre à jour mon compte viadeo !

Denis a dit…

Merci Eric de ce retour d’expérience. Une phrase de ton billet est révélatrice : « Ne cherchant pas d’emploi, je ne voyais pas d’intérêt ». Voilà, tout est (presque) dit. Je pense qu’une partie importante des inscriptions est motivée par la recherche d’emplois, de stages ou plus généralement d’opportunités professionnelles. Or, tout cela existe déjà dans le mail à très (trop) forte dose. Il n’y a pas que cela bien sûr et ces espaces communautaires sont un liant efficace pour réunir des passionnés ou des personnes de même centre d’intérêt.
Malgré tout, l’usage des réseaux sociaux va s’amplifier et se structurer. A terme, il se peut même qu’ils deviennent un « identifiant » essentiel de notre vie numérique, comme l’est aujourd’hui notre adresse mail. Réseaux sociaux de proximité (comme Peuplade), professionnels ou non, on n’y échappera pas.
Je crains cependant que ce soit un élément supplémentaire pour prendre un peu plus de distance avec « la vraie vie » (qui connait bien ses voisins) et virtualise les liens sociaux. Vaste débat.
Deux liens pour finir : http://www.palpitt.fr/blog/index.php?post/2008/01/03/Ton-reseau-social-en-ligne (très bon !) et http://www.guardian.co.uk/politics/2008/oct/15/terrorism-security (moins drôle...).